Ric Ocasek, chanteur des Cars, est mort


17 septembre 2019 - 219 vues

Le chanteur Ric Ocasek, frontman de The Cars, celui à qui ont doit « You Might Think », « My Best Friend’s Girl » et « Good Times Roll », est mort à New York

Ric Ocasek, le chanteur et guitariste des Cars – et producteur de nombreux albums à succès -, est décédé dimanche dans son appartement de New York. Il avait 75 ans. Les policiers ont répondu à un appel 911 au domicile d’Ocasek, au 140 E. 19th Street, dans l’après-midi. Les officiers ont ensuite découvert Ocasek inconscient. Aucune cause de décès n’a été révélée.

En 1978, Ocasek fait ses débuts en tant que frontman stoïque – mais avec une certaine classe – sur des chansons comme « My Best Friend’s Girl », « You’re All I’ve Got Tonight » et « Good Times Roll ». En tant que membre des Cars – il a écrit presque tous les morceaux enregistrés par le groupe – Ocasek a contribué à marquer le coup d’envoi de la New Wave en épinglant sa voix contre à une guitare rythmique et des claviers . Après la dissolution du groupe en 1988, Ocasek enregistre en tant qu’artiste solo et travaille comme producteur, notamment aux côtés de Weezer pour les albums bleus et verts.

« Weezer est dévasté par la perte de son ami et mentor Ric Ocasek, qui est décédé dimanche », a écrit le groupe dans un communiqué. « Il nous manquera à jamais, et nous chérirons le temps précieux que nous avons passé à travailler et à traîner avec lui. Repose en paix et que le rock repose sur Ric, on t’aime. »

Né Richard Otcasek dans une famille catholique polonaise à Baltimore, son père était analyste en informatique et a envoyé Ocasek dans une école primaire paroissiale, où il a été renvoyé dès la cinquième année. Il est tombé amoureux de « That’ll Be the Day » des Crickets quand il était enfant, ce qui a incité sa grand-mère à lui offrir une guitare. Adolescent, il s’est rebellé et s’est enfui pendant des semaines à la ville d’Ocean City, dans le Maryland, pour profiter de la plage.

Sa famille a ensuite déménagé à Cleveland quand il avait 16 ans, et il a décidé de se préparer et d’obtenir des bonnes notes pour pouvoir fréquenter un bon collège, mais il a fini par abandonner et s’est de nouveau intéressé à la guitare. Cette fois, ça a collé, et il a commencé à écrire des chansons régulièrement. « Après avoir commencé à écrire des chansons, j’ai pensé que ce serait bien de monter un groupe, a-t-il confié à l’époque à nos confrères de Rolling Stone. « Je montais un groupe juste pour entendre des chansons. » Benjamin Orzechowski (qui changea plus tard son nom de famille en Orr) est l’un des musiciens qu’Ocasek a recruté en premier et qui a participé à l’enregistrement de l’une des premières des démos du groupe.

Les deux finissent par s’installer dans le Massachusetts, et forment un trio folk appelé Milkwood, qui sort un album en 1972. Ils ont tous deux connu des difficultés financières – Ocasek travaillait dans des magasins de vêtements pour nourrir sa famille – et finalement, ils ont rencontré les musiciens qui allaient former le reste de The Cars, en 1976.

En 1979, le guitariste de Cars, Elliott Easton, déclarait à Rolling Stone : « Ça marchait comme ça, soit c’était sur cassette, soit c’était Ric qui prenait sa guitare et jouait la chanson pour nous. On regardait ses mains, on écoutait les paroles et on en parlait. On en savait assez sur la musique, alors on a juste construit les chansons. »

L’album éponyme des Cars, que le producteur de Queen Roy Thomas Baker a produit en seulement deux semaines, est sorti à domicile le 6 juin 1978 et est devenu l’un des 20 meilleurs succès aux États-Unis. L’album contient aussi des chansons qui deviendront des succès avec le temps, dont « You’re All I’ve Got Tonight » et « Moving in Stereo ».

« Ric était très, très sobre et très terre à terre, ce qui était rare », a confié Baker à Rolling Stone.

« Il faut que ça s’arrête. On va s’arrêter à cet endroit. Et je ne reviendrai pas là-dessus. »

Le groupe a atteint un retour critique en 1984 avec Heartbeat City, un album dont cinq singles ont atteint le Top 40 aux Etats-Unis : « You Might Think », « Magic », « Hello Again », « Why Can’t I Have You » et bien entendu « Drive » que chantait Orr. The Cars a fait un autre album, Door to Door, sorti en 1987, mais ce fut une déception pour la presse et le public. « You Are the Girl » a été un succès mineur et les autres singles se sont classés dans la moitié inférieure du Top 100. Ocasek a qualifié le disque de « inférieur aux normes ».

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi le groupe s’était séparé des années plus tard, Ocasek a répondu à Rolling Stone : « La vie change, l’attitude du groupe et le fait de ne pas avoir de pause pendant toutes ces années – tout cela faisait partie du problème. »

« C’est devenu un gros machin bien trop sombre. Je l’ai remarqué lors de la tournée Door to Door. C’était notre première tournée qui n’était pas drôle. Certains ont pris le bus, d’autres l’avion. Personne n’a parlé. J’ai dit : « Il faut que ça s’arrête. On va s’arrêter à cet endroit. Et je ne reviendrai pas là-dessus. J’ai tenu 23 ans. »

Orr a contracté un cancer du pancréas en 2000 et est décédé plus tard cette année-là. Le groupe s’est finalement réuni en 2010 et a fait un dernier album, intitulé Move Like This, qui s’est classé numéro sept sur le Billboard et qui contenait le tube rock « Sad Song ».

Les Cars ont été intronisées au Rock and Roll Hall of Fame l’an dernier. « Les trophées ne sont pas trop importants pour moi », a ensuite dit Ocasek à Rolling Stone, après la cérémonie. « Mais je vais vous dire, c’est mieux d’être dedans que dehors. »

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article